Carte des généabloggers

samedi 20 avril 2013

R comme Restitution


Après avoir cherché, étudié, recensé, discuté, je pense qu'il faut à un moment ou un autre partagé le fruit de son travail avec les gens concerné.


La généalogie étant un travail sans fin, dans le sens où il y a toujours une information à glaner ou à interpréter, la restitution consiste, en quelques sortes, à un bilan d'étape.

J'attache une importance particulière à faire part de mon travail à ma famille ou à celle de mon épouse. Je parle de temps en temps de mes "découvertes", des village d'origines, d'anecdotes avec mes parents ou mes beaux parente. Je montre ou je fais des copies des documents que j'acquiers.

Lorsque j'ai trouvé l'emplacement de la tombe de Joseph, le frère de ma grand-mère, mes parents se sont chargés de la restitution auprès de ma grand mère sous la forme de cartes.

Je n'ai pas encore pas encore mis en forme un quelconque bilan d'étape. Bien que mon travail soit déjà bien avancé, je n'ai pas planifié de le faire. Le temps est précieux et communiquer semble un point important. J'ai surtout à coeur de fournir mon travail à mes enfants. Mais je pense que les informations que je possèdent appartiennent à tous ceux concernés.

Je ne sais pas encore quel en sera la forme : un ensemble d'arbres généalogiques ? Des cartes indiquant les origines géographiques ? Un ensemble de fiches sur des individus ? Pour le moment je penche pour un arbre des ascendants.

A ce sujet, je vous conseille la lecture de l'article de Sophie Boudarel : comment transmettre sa généalogie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire