Carte des généabloggers

mercredi 17 avril 2013

O comme Où s'arrêter dans la généalogie ?

La généalogie s'est rechercher. Rechercher quoi ? Toutes sortes d'informations sur des faits, des individus. Mais je me pose la question : où s'arrêter ?
 Tous les généalogistes me répondrons qu'il n'y a pas de limite. Et je suis bien d'accord. C'est d'ailleurs ce que je réponds quand on me demande quand est-ce que j'aurai fini.

Mais la question se pose dans l'instant. Dans la durée, je vous l'accorde, toute information est bonne à prendre. Tout peut être utile. Mais pour avancer, je pense qu'il faut se borner, sinon nos recherches deviennent tentaculaires voire nébuleuses !

Pour ma part, ma recherche c'est déroulée ainsi:
Au début, tout va vite, on a des informations, on a des petits à-coup mais une fois qu'on acquiert les bases, la recherche se débloque. Les branches de l'arbre grandissent vite, un peu moins les feuilles (frères et soeurs).

On s'intéresse ensuite à d'autres informations, on multiplie les sources alors on revient sur le début, on complète, on ajoute. Les professions, les frères et soeurs, des photos, des adresses.

Et c'est là, la combinaison entre la montagne des sources et de données, et les individus qui se multiplient par 2 à chaque génération, que se produit une cassure. Un passage à vide. Notre condition de simple humain trouve ses limites. Où aller? Qu'est ce que je fais aujourd'hui?

C'est un schéma qui s'est présenté, je pense, à d'autres généalogistes, mais aussi qui s'applique à d'autres domaines de type projet.

Je connais actuellement une telle période. J'ai l'impression de m'embourber de ne pas avoir exploité tout ce que je possède déjà alors que j'entreprends encore des recherches!

J'ai bien essayé de commencer à encadrer mes recherches. J'ai par exemple commencé un journal de recherches. Mais celà n'est pas suffisant. Je ne fais pas de feuille de route, je n'ai pas défini de priorités.

En ce moment, j'essaie de répartir mon temps entre ma branche et celle de mon épouse, tout en me focalisant sur un village à chaque fois. Ainsi, j'essaie d'exploiter au maximum les sources d'un village avant de partir dans un autre. Cela semble tenir la route mais c'est encore très frais :-)

Comme d'habitude, témoignages, conseils et commentaires sont les bienvenus!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire